L'Appellation

PAYSAGES ET TERROIRS

Proche du confluent de l’Isle et de la Dordogne, et protégée au sud-ouest par le tertre de Fronsac, Lalande de pomerol reçoit l’influence de l’océan Atlantique situé à moins de 100 km à l’ouest. Et bénéficie ainsi d’un climat ensoleillé aux étés chauds et secs et aux hivers doux et plus humides, très propice à la culture de la vigne.

Les Romains, séduits sans doute par la douceur du climat et le charme bucolique des lieux leur rappelant sans doute les paysages d’Ombrie ou de Toscane, mais surtout par le potentiel viticole des sols, dont ils étaient fins connaisseurs, ont développé dans la région dès les premiers siècles de l’ère chrétienne des villas à vocation viticole. Ce furent ensuite les moines-soldats de Saint-Jean de Jérusalem qui développèrent cette activité dès le Moyen-âge.

Tout en offrant une belle unité d’aspect au visiteur qui en perçoit les premiers contours, le terroir de Lalande de Pomerol présente lorsqu’on s’en approche, tel la rosace d’une cathédrale, une riche palette de nuances et de formes qui animent le paysage et expliquent les nombreuses personnalités des vins de l’appellation. Il est ainsi tour à tour graveleux, argilo-graveleux à argileux, argilo-sableux à sablo-limoneux, et posé sur un sous-sol d’alluvions anciens riches en oxyde de fer comportant des dépôts décalcifiés durci et rougis de quartz, silex et granit.

VIGNES ET VINS

Nos vins sont produits à partir des trois cépages nobles emblématiques du Bordelais : le merlot, précoce, qui donne la rondeur et la finesse, avec une large palette aromatique, le cabernet-franc qui apporte sa charpente et un bouquet très riche, et enfin le cabernet sauvignon, plus tardif, corsé et de couleur intense. Le choix de leur implantation est décidé selon le potentiel agronomique de chaque parcelle.
C’est le viticulteur qui fixe chaque année la date de ses vendanges après un suivi méticuleux de la maturation des raisins. Il imprime sa marque dans les différentes étapes de la vinification (fermentation alcoolique, macération, fermentation malolactique).
C’est ensuite dans le patient élevage, et le délicat assemblage des différents cépages, où le merlot reste dominant, que finiront de s’exprimer son savoir faire et la personnalité de ses vins.